A propos

La technologie doit être invisible. On ne pense pas à la propulsion quand on monte dans un avion, ni au couple de démarrage quand on conduit une voiture. Pourquoi se soucier de la latence, de la résilience aux erreurs et de la traversée des pare-feux quand on fait une visioconférence ?

La communication vidéo devrait être aussi simple, naturelle et universelle que le simple envoi d’e-mails. Elle devrait être accessible à tous depuis n’importe quel terminal, sur n’importe quel réseau, et tout cela à un prix abordable. Pourtant ces idées qui relèvent du simple bon sens semblaient révolutionnaires lors de la création de Vidyo™ en 2005.

Ofer Shapiro, le PDG et cofondateur de Vidyo, avait auparavant dirigé l’équipe à l’origine du premier système de visioconférence qui ait été une réussite commerciale. Il avait compris que l’adoption des communications vidéo comme outil professionnel clé reposait sur un défi fondamental : adapter le ratio prix/performance aux attentes des utilisateurs.

Pour répondre à ce défi, il fallait une toute nouvelle architecture. Une alternative aux coûteux systèmes de salles qui ne pouvaient communiquer qu’avec d’autres systèmes de salle et nécessitaient des réseaux dédiés au coût élevé ; une meilleure solution que les systèmes basés sur le Web qui n’offraient qu’une faible qualité du fait des phénomènes de latence et d’instabilité d’image qu’ils ne pouvaient éviter.

Pour être véritablement accessible à tous, la plateforme Vidyo devait fonctionner sur des réseaux ordinaires, comme Internet. Pour être abordable, elle devait être logicielle et fonctionner sur des terminaux standard, ceux que chacun a déjà en sa possession. Et pour obtenir la meilleure qualité vidéo possible sur des terminaux hétérogènes, une architecture entièrement nouvelle était indispensable.

La réponse est venue avec l’architecture multicouche adaptative brevetée de Vidyo, qui permet non seulement à une société d’adopter et de déployer une solution vidéo sans procéder à une refonte complète de son réseau, mais offre en plus de cette liberté une performance vidéo de haute qualité avec une faible latence. Vidyo, en tirant parti de la nouvelle norme de compression vidéo H.264 SVC (Scalable Video Coding, codage vidéo adaptatif), développée en grande partie par les membres de son équipe initiale, est devenu un pionnier de la téléprésence personnelle et propose la première plateforme basée sur la norme H.264 SVC à des fins de communication et de collaboration vidéo.

Depuis son lancement, Vidyo a obtenu à plusieurs reprises la reconnaissance du marché, attiré des partenaires et des clients prestigieux dans des secteurs variés partout dans le monde et a été reconnu comme un acteur qui révolutionne la technologie par les analystes comme par les médias. La société continue d’être leader de l’innovation sur le marché, en tirant pleinement parti du potentiel des communications vidéo. De même, Vidyo a changé le modèle économique des communications vidéo multipoints de qualité téléprésence : d’un modèle reposant sur des terminaux coûteux et une gestion pointue de la QoS, nous sommes passés à une solution logicielle hautement flexible et capable de monter en charge, facile à utiliser et à gérer, disponible partout.

Vidyo continue de repousser les frontières du possible dans les communications et la collaboration vidéo à tout moment et partout, sur chaque terminal relié à Internet et aux réseaux sans fil. La téléprésence personnelle a de l’avenir !